10 Conseils pour bien conserver sa moto en hivernage

Eh oui,  nous y sommes à nouveau : cette période de l'année automnale, froide et humide : bientôt la neige tombera et les motos seront rangées pour l'hiver !

Avec ces 10 conseils pour hiverner votre moto, nous vous rappelons les elements basiques a observer, afin que au printemps vous puissiez reprendre la route au plus vite avec une monture qui aura passé l'hiver correctement.

Car, et ceci est spécialement vrai pour ceux qui n'ont pas la chance de posséder une moto neuve, à chaque printemps, c’est la même rengaine: les téléphone des concessionnaires chauffent avec des motards désespérés à l’autre bout du fil se demandent pourquoi leur vielle bécane ne veux plus démarrer.

Cet article à pour but de vous expliquera comment une simple préparation maintenant vous garantira de roulerez au printemps au lieu de devoir attendre chez votre garagiste une fois revenus les beau jours...

1. Emplacement - où allez-vous la mettre?

Si vous n’avez pas de garage, certains revendeurs (BMW, Triumph, etc.)  proposent un service d’hivernage de votre moto. C’est une solution idéale car il préparera, entreposera en toute sécurité et préparera souvent la moto lorsque le printemps reviens pour qu’elle soit prête à rouler quand vous déciderez de rouler à nouveau. 

 

Si vous décidez de la stocker vous-même, vous aurez besoin d’un endroit sec et sécurisé.

 

De préférence choisissez un emplacement loin des fenêtres : même s’il y moins de luminosité en hiver la lumière ultraviolette peut décolorer la peinture et les pièces en plastique. De plus la lumière directe du soleil peut augmenter la température ambiante de la zone de stockage, ce qui favorisera la condensation le soir venu quand les températures baissent. S’il en est équipé, couvrez donc les vitres ou lucarnes de votre garage avec un matériau opaque. 

Pensez aussi à couvrir votre moto avec une housse spécialement conçue à cet effet, pas une simple couverture ou une bâche. Pourquoi? Parce qu'une couverture absorbe l'humidité et la maintient contre les surfaces métalliques, et ensuite la rouille s’installe. De plus, un tissu humide engendrera de la moisissure et cela peut attaquer le matériau des siège ou le cuir. Une bâche quant à elle empêche l'humidité de pénétrer mais elle l'empêche également de sortir. L'humidité emprisonnée se condensera sur la moto et le l’abominable monstre rouillé serra vite de retour!

 

Une housse de moto spécialement conçue est faite d'un matériau résistant à la moisissure. Le matériau est légèrement poreux, il peut donc respirer. 

2. Changer l'huile

 

Conseil: tout comme pour les voitures, une huile de qualité hivernale plus froide permettra à votre moto de démarrer plus facilement par temps froid. Si votre moto fonctionne correctement avec une huile de qualité hivernale froide (5w30 par exemple), utiliser une huile de ce type aidera le démarrage et le fonctionnement au printemps.

 

Même si l'huile ne doit pas être changée, les sous-produits de la combustion produisent des acides dans l'huile au fond de votre carter qui endommageront les surfaces métalliques internes. Réchauffez le moteur à sa température de fonctionnement normale, car l'huile chaude s'écoule beaucoup plus rapidement et plus complètement lors de votre vidange.

 

Pendant que vous êtes occupé à changer l’huile, pourquoi ne pas changer le filtre aussi? N'oubliez pas de jeter l'huile vidangée et l'ancien filtre de manière responsable. Que faire de l'ancienne huile? Recyclez-la en la rapportant à un parc a container ou en la déposant dans les point VALOR LUB pour les particuliers c’est gratuit !

3. Ajouter un stabilisateur de carburant 

 

Astuce: vous n'avez besoin de vidanger les carbus que si votre moto doit être stockée plus de 4 mois. Sinon, ajoutez simplement un stabilisateur de carburant au réservoir d'essence, faites fonctionner le moto pendant 10 minutes pour qu'il se mélange et pénètre dans les carbus et injecteurs.

 

Remplissez le réservoir de carburant neuf, mais ne le remplissez pas excessivement. Le niveau correct est lorsque le carburant touche juste le bas du goulot de remplissage. Cela donne suffisamment d'espace pour que le carburant se dilate sans déborder du réservoir lorsque la température augmente.

 

Si vitre moto en est équipée, fermez le robinet de carburant et vidangez les carburateurs et les conduites de carburant. Pour les moteurs modernes à injection ceci n’est pas nécessaire. Ajoutez un additif carburant pour l'hivernage pour éviter que l’essence ne se vicie et qui aidera à prévenir l'accumulation d'humidité. 

 

La dégradation de l’essence se manifeste de plusieurs façons: l’indice d’octane qui diminue, de la gomme et de la rouille qui se forment et de l’eau qui s’accumule dans le carburant. Lorsque vous aller redémarrer votre moteur avec cette essence dégradée, vous observez alors un démarrage difficile, un mauvais fonctionnement, voire même une panne complète du moteur. S'il est laissé longtemps dans le réservoir, la gomme finira par boucher les gicleurs des injecteurs…

4. Lubrifiez le (s) cylindre (s)

 

Attention : uniquement si votre moto serra arrêtée très longtemps (6 mois ou plus).

 

L'essence étant un excellent solvant et le segment de raclage d'huile faisant bien son travail, la majeure partie de l'huile des parois des cylindres a été éliminée depuis le dernier fonctionnent du moteur. Dès lors si les parois des cylindres n'est pas bien protégée pendant une longue période, elle risque de s’oxyder et causer une usure prématurée du piston et des segments.

 

Dans ce cas (arrêt prolongé plus de 6 mois) : retirez les bougies d'allumage et versez une cuillère à soupe (5 cc) d'huile moteur propre ou vaporisez de l'huile dans chaque cylindre

 

Assurez-vous de couper le carburant avant de lancer le moteur, et actionnez le démarreur sur plusieurs tours pour répandre l'huile dans le cylindre, puis réinstallez les bougies. Attention à ne pas remonter les bougies avant de démarrer le moteur car cela pourrait entraîner un blocage hydraulique si trop d'huile était utilisée dans le cylindre.

5. Stockage - charge de la batterie

 

La batterie devrait être retirée de la moto lorsqu'elle celle-ci est stockée. Les motos ont souvent une faible consommation de courant même lorsque le contact est coupé (courant de fuite), et une batterie déchargée se sulfatera et ne pourra plus maintenir une charge.

 

Une batterie conventionnelle doit être vérifiée pour le niveau d'électrolyte. Ajoutez de l'eau distillée à l'une des cellules qui sont faibles, puis chargez la batterie.

 

La charge de la batterie doit être effectuée au moins toutes les deux semaines à l'aide d'un chargeur dont la puissance de sortie correspond à 10% de l'ampère-heure de la batterie. Par exemple, si la batterie a une cote AH de 12 (par exemple 12N12A-4A-1 où le 12A est de 12 ampères-heures), le taux de charge de cette batterie ne doit pas dépasser 1,2 ampères. Une charge plus élevée entraînera une surchauffe de la batterie. Chargez la batterie loin des flammes nues ou des étincelles car le gaz (hydrogène) émis par une batterie peut être explosif. Élevez la batterie et évitez qu'elle ne gèle. Faites preuve de prudence appropriée aux substances caustiques.

6. Bichonnez vos carénages...

 

Cirer et polir la moto peut sembler une perte de temps puisque vous la rangez et personne ne la verra. Mais l'application de la cire est une partie très importante du stockage d'une moto, car la cire agit comme une barrière contre la rouille et l'humidité.

 

N'oubliez pas de vaporiser sur toute autre surface métallique (comme le cadre ou le moteur) une très légère pulvérisation de WD-40. Cela gardera ces zones brillantes et les protégera également de la corrosion.

7. Échappement et silencieux

 

Les échappements / silencieux sont connus pour rouiller rapidement lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Assurez-vous donc qu'ils sont correctement stockés pour l'hiver sur votre moto cela sauvera d'une mort prématurée due à la rouille. Vaporisez une huile légère (telle que WD40) dans les extrémités du silencieux et les trous de vidange. Collez légèrement un sac en plastique (le sac à provisions est parfait) dans l'extrémité de chaque trou de silencieux (pour empêcher l'humidité de pénétrer dans l'échappement). Ensuite, couvrez chaque silencieux avec un autre sac en plastique pour empêcher l'humidité extérieure.

8. Pneus

 

Vérifiez les pneus avant et arrière avec votre manomètre pour vous assurez-vous que chaque pneu est correctement gonflé à la pression maximale recommandée. Au fur et à mesure qu'il fait plus froid, l'air se condense dans vos pneus, il est donc important de les gonfler pour garder vos pneus en bonne santé. Le caoutchouc est un matériau flexible et n'aime pas geler (il se fissure lorsqu'il gèle). Placer un petit morceau de carton ou de planche de bois sous chaque pneu aidera à garder le caoutchouc soulevé d'un plancher gelé.

9. Faites l'entretien de tous les fluides

 

Si le liquide de frein ou d'embrayage n'a pas été changé au cours des deux dernières années ou 20 000 km , faites-le maintenant. Les fluides utilisés dans ces systèmes sont «hygroscopiques», ce qui signifie qu'ils absorbent l'humidité. Le liquide contaminé causera de la corrosion à l'intérieur des systèmes, ce qui pourrait poser des problèmes lors de l'utilisation de la moto au printemps suivant. Assurez-vous d'utiliser les fluides appropriés et notez les avertissements et les instructions du manuel d'entretien. Si vous n’avez pas l’expérience nécessaire pour réparer ces systèmes, contactez votre revendeur (ou Cédric), il se fera un plaisir de vous aider pour une somme modique.

 

Le liquide de refroidissement doit être changé tous les deux ans ou 30 000 km max.. Assurez-vous que le moteur est suffisamment froid pour que votre main moto repose avant de vidanger le système et veuillez éliminer le liquide de refroidissement de manière responsable. Le liquide de refroidissement / antigel est disponible auprès de votre concessionnaire et a été développé pour fournir une protection adéquate au moteur de votre moto. Un mélange 50/50 avec de l'eau distillée garantira un système propre pour les deux prochaines années

10. Couvrez-là

Vous pouvez maintenant couvrir le moto avec la housse de moto et la laisser dormir jusqu’à la première journée chaude du printemps.

Au premier rayon de soleil de printemps, avant votre première accélération, nous vous rappelons qu’ à moto il y a deux ou trois petits trucs à faire avant :

  • Déjà, il faut commencer par retrouver votre batterie (chargée) et la réinstaller sur la machine en connectant le câble positif (+) (rouge) avant le négatif (-) et en couvrant les bornes avec les couvercles en plastique.

  • Revérifiez tous les niveaux de liquide et ouvrez le robinet à carburant si votre moto en dispose.

  • Faite une inspection visuelle de la moto (pneus, pièces / plastique cassés, vérifiez qu’il n’y a pas de fuite d'huile).

  • Réglez la pression des pneus sur les spécifications de conduite, testez les clignoteurs, et vérifier que les lampes et les feux de stop s’allument.  Si tout est OK, maintenant vous êtes prêt à démarrer. 

Lorsque vous enfilez votre équipement de conduite, n'oubliez pas que vos compétences de conduite seront un peu « rouillées » elles aussi et que la surfaces de votre route favorite  aura surement aussi un peu changé face au affres de la météo hivernale, alors faites attention. Les dépôts de sable / sel sur le bord de la route et en particulier dans les virages peuvent être dangereux.